cathedrale_notre_dame_d_afrique__alger_

Entre mer et ciel, sur les hauteurs, la Basilique Notre Dame d’Afrique  est un signe pour qui s’approche d’Alger.

En elle l’Algérie s’offre ce visage inattendu : une coupole  à 180 mètres au dessus de l’eau, un campanile et des clochetons,  un style remarqué dans l’amphithéâtre de la baie, des couleurs chaleureuses au dessus du blanc des immeubles et du bleu de la mer et du ciel.

   

C’est un signe pour les chrétiens : c’est Notre Dame ! La mère de Jésus.

C’est un signe pour les musulmans : c’est Lella Myriam !

Depuis 150 ans des milliers de pèlerins sont venus la prier et ont décoré les murs de leurs reconnaissances. Aujourd’hui, comme hier, comme il y a 100 ans. Ouverte tous les jours, la basilique accueille musulmans et chrétiens, touristes et visiteurs. La communauté chrétienne y termine la journée chaque jour par  le chapelet et la messe.   

C’est un signe pour l’Algérie moderne : c’est une part de sa mémoire historique et elle y accompagne ceux qui lui font l’honneur de visites officielles. Elle apprécie qu’on y donne des concerts grâce au grand orgue mauresque.

C’est un signe pour tout le continent africain : c’est Notre Dame d’Afrique ! C’est le point de départ de la chrétienté de l’Afrique des Grands Lacs en 1878.

v